1 405 
sur 2 500  collectés
terminé
56 %
  • 19 donateurs
Je contribue !

Partager

Aidez-nous à acquérir un deuxième appartement Toit à Moi à Marseille !

Toit à Moi, c'est quoi ?


Aider des personnes en situation de grande exclusion à changer de vie durablement. Comment ?  En les logeant et en les accompagnant vers la réinsertion, à travers l’élaboration et la concrétisation de leur nouveau projet de vie. 

108 personnes sans abri ont pu être sorties de la rue depuis notre création en 2007, dans 14 villes de France, dont Marseille depuis 2021.

Notre projet ? L’acquisition du 2e appart' marseillais en deux mois !

 

Julie, responsable de l’association Toit à Moi Marseille Bouches-du-Rhône, et Bayram Tayari, parrain d'honneur, souhaitent relever ce défi un peu fou ►►►► 2 500€ / mois, soit environ 120 donateurs !

Cet appartement permettra de sortir une personne de la rue, la soutenir, l'entourer et l'accompagner. À son départ ce sera une autre personne qui pourra en bénéficier. Un don vraiment concret, pérenne, et qui fait vraiment la différence.
Mais nous n'allons pas attendre 5 ans pour acheter l'appartement, dès que nous aurons trouvé 120 donateurs, nous pourrons déjà acquérir le logement et y héberger une personne. Ça peut donc se faire très vite !
 
 

Comment ?


Soutenez-nous en cliquant sur "je contribue" et en sélectionnant le montant MENSUEL que vous souhaitez donner.
 
120 donateurs x 20€/mois (5€ par mois après réduction d'impôt) x 5 ans = 1 appartement à Marseille.

Et bien sûr, pas obligé·e d'être marseillais·e pour participer !

 

Grâce aux précédents donateurs, la rue, c'est fini pour Marcel !


Début 2022, un crowdfunding avait permis à l'association d'acquérir le premier logement à Marseille. Une fois remis à neuf et aménagé par une super équipe de bénévole, nous avons pu accueillir Marcel, qui était sans-abri depuis 5 ans, et sans réel logement "rien qu'à lui" depuis plus de 20 ans. "Je suis très heureux de pouvoir enfin me poser, et je remercie Toit à Moi de m'avoir donné la possibilité d'une seconde vie. Je suis aujourd'hui à bout de force mais heureux de ce nouveau départ.". Épuisé d'une vie de galère, il a enfin pu poser ses valises et commencer à se reconstruire.